Latest Entries »

Nous savons que la pleine Lune a une influence sur les Océans,les mers,mais également sur les animaux,personnes,les plantes,enfin sur tout son environnement.

VENDREDI SOIR,la Lune serait pleine et BLEUE,pas de couleur bleue bien sur…

Je m’explique:

Il existe en fait deux définitions pour une lune bleue.

Selon la définition la plus récente, une lune bleue est la deuxième pleine lune dans un mois civil.

Pour qu’une lune bleue  se produise, la premiére des pleines lunes doit apparaître au début du mois de sorte que la seconde se réalise le même mois (la durée moyenne entre deux lunes est de 29,5 jours).

La pleine Lune de ce vendredi 31 août 2012 sera la deuxième pleine lune du mois d’Aout.

L’ancienne définition déclare que la lune bleue est la troisième lune pleine dans une saison qui en compte 4.

Pourquoi voudrait-on identifier la troisième lune pleine dans une saison de quatre pleines lunes?

La réponse est complexe, et est en rapport  avec le calendrier chrétien ecclesiastique.

L’identité des lunes était importante dans le calendrier ecclésiastique (la lune pascale, par exemple, cruciale pour déterminer la date de Paques ).

Une année avec une 13ème lune faussait le calendrier, car il y avait des noms pour seulement 12 lunes .

En identifiant la supplémentaire,la  13ème lune fut reconnue comme une lune bleue pour ne pas perturber ce fameux calendrier.

Au cours des 20 prochaines années, il y aura environ 15 lunes bleues!

La dernière a eu lieue le  31 Décembre 2009.

Lunes bleues 2010-2015

Novembre 2010

Troisième pleine lune dans une saison de quatre pleines lunes

Août 2012

Deuxième pleine lune du mois

Août 2013

Troisième pleine lune dans une saison de quatre pleines lunes

Juillet 2015

Deuxième  pleine lune du mois

Le phénomène rare de deux lunes bleues (en utilisant la définition la plus récente) se produisant dans la même année arrive environ une fois tous les 19 ans.

1999 a été la dernière fois qu’une lune bleue soit apparue deux fois, en Janvier et Mars.

APRES CETTE PETITE EXPLICATION,JE PROPOSE A TOUT MES LECTEURS UN PETIT CONCOURS PHOTOGRAPHIQUE.
C’est trés simple,il vous suffit de prendre votre meilleur cliché de la Lune bleue ce vendredi et de la poster en commentaire à cet article.
Pour rappel,il vous suffit d herberger votre photo gratuitement sur un hebergeur comme celui la et vous mettez le lien créé.

Une surprise sera offerte au gagnant!

ALORS,VITE,PREPAREZ VOS OBJECTIFS!!!!

 

 

Le Center for Investigative Reporting (CIR)  a publié une nouvelle vidéo intitulée « Les méfaits cachés des hamburgers», révélant des faits surprenants sur les effets de l’élevage dans le monde entier et la consommation de viande de bœuf sur notre planète.

Il s’est avéré que l’élevage dans le monde entier est un contributeur majeur à la pollution et au gaz à effet de serre comme les voitures, avions et les trains.

Et au rythme où nous produisons (sur)dans le monde entier,la consommation de boeuf menace notre climat, la terre et l’eau.

ALORS,QUELS SONT LES DEGATS OCCASIONNES PAR LA CONSOMMATION D’HAMBURGERS?

 

Voici une statistique: en moyenne,les Américains mangent trois hamburgers par semaine, ce qui entraîne la consommation de trois fois plus de viande que les gens d’autres pays.

 

Si vous faites le calcul sur la consommation des hamburgers, il équivaut en moyenne à 156 hamburgers par personne et par an ou plus de 48 millions de hamburgers chaque année!

La vidéo met en perspective la façon dont la viande contribue à la pollution de gaz à effet de serre.

 Avec les Américains, manger trois hamburgers par semaine équivaut  à plus de 158 millions de tonnes de gaz à effet de serre par année.

DRAMATIQUE!!!!

 

Pour plus d’informations sur l’industrie du boeuf et de ses effets dévastateurs sur la planéte, regardez la vidéo.

 

 

 

 

 

 

 

Image

 

Une centaine d’animaux ont été retrouvés morts dans le parc national de Kaziranga dans l’état nord-est indien de l’Assam, qui a été frappé par de graves inondations.

 

Plus de 440 animaux, y compris le très menacé rhinocéros à une corne, ont été tués dans des inondations liées à des incidents.

Kaziranga est l’endroit de la planéte ou sont concentrés  près des deux tiers de ce qui reste de la population de rhinocéros unicorne.

 

2 rhinocéros, qui auraient pu échapper à la montée des eaux, ont été braconnés dans les collines avoisinantes.

Des restes d’animaux ont été retrouvés dans le parc national inondé:TRAFIC D’ORGANES BIEN SUR….

 

 

Image

 

94 animaux échoués ont pu etre secourus.

 

Plus de 80 personnes sont mortes et près d’un million de personnes ont été forcées de quitter leurs maisons à cause de ces inondations dans l’Assam.

 

Il s’agit de la pire inondation de l’Etat depuis 1998.

 

AIDEZ L IFAW EN SUIVANT CE LIEN.

 

Photos des inondations ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La police et la ligue de protection des forêts dans la province de Dak Lak Highlands enquêtent sur les décès récents dans la semaine de 3 éléphants sauvages dans  le district Ea Sup .

Le premier cas,un éléphant de 150 kg, a été découvert le 26 Mars  dans la  commune de Cu M’Lan , a déclaré Mai Van Hien, chef du département de la protection des forêts du district.

Six jours plus tard, les corps de deux autres éléphants, l’un pesant 400-500 kg et les 2 autres  1 tonne, ont été retrouvés dans la même commune.

Après avoir examiné le lieu où l’éléphant d’ 1 tonne est mort, la police a d’abord conclu que l’animal aurait été tué, affirme Huynh Trung Luan, directeur du Dak Lak Elephant Conservation Center.

De nombreuses parties des éléphants morts avaient été emmenées.

Le braconnage des éléphants sauvages pour leurs viandes, y compris les défenses, sont malheureusement monnaies courantes dans certaines provinces.

Il y a plus de trois mois, un éléphant de 7 tonnes avait été retrouvé tué par balles à Gia Canh,dans le sud de la province de Dong Nai.

La défense gauche,les dents, et la queue de l’éléphant avaient été enlevées avant que les habitants n’aient trouvés son corps le 23 Décembre 2011.

La police locale a constaté qu’il avait été éliminé par 2 balles dans la tête(et jambe droite).

 

 

ARRETEZ CE MASSACRE!!!!!

 

 

Voir article de mai 2011 ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les coraux se meurent pour différentes raisons, dont celle-ci : une lutte acharnée avec des algues qui n’hésitent pas à leur transmettre des maladies. Une véritable guerre bactériologique sous-marine !

 

Pour Tim McClanahan, un zoologiste étudiant la pêche, ce qui s’est passé au Kenya au cours du printemps 1998 a constitué un avertissement.

 

 

Entre Mars et Juillet de cette année, des températures océaniques  de 1 à 2 degrés Celsius au-dessus de la normale ont été observées pour le printemps et l’été.

El Niño  a coïncidé avec la phase chaude d’un autre événement météorologique d’une zone cyclique.

Ceci s’est avéré être un désastre à « petit feu ».

La moitié des coraux de la région ont blanchi et sont morts.

Certains ont subi une perte de 90%.

« Le blanchiment et l’extinction ont mis environ six mois, mais la plupart des récifs n’ont pas été encore aujourd’hui retrouvés, 14 ans après l’événement », a déclaré McClanahan, un employé de la Wildlife Conservation Society.

Il a passé plus de 20 ans à travailler le long des côtes sud-est du Kenya.

Il a fallu 4 ans avant que les scientifiques puissent définitivement constater des déclins dramatiques chez 3 espèces de poissons communément pêchées pour la consommation.

Le décalage et les résultats dévastateurs font réfléchir sur le potentiel du changement climatique à endommager les économies des collectivités qui, traditionnellement, dépendent du poisson à manger et du poisson à vendre.

« C’est un domaine qui est très suffisamment étudié, je pense », a déclaré Edward Allison, chercheur à l’Université de l’école East Anglia sur le développement international.

« Le reste de l’agriculture oublie parfois  la pêche, et le secteur de la pêche a été un peu plus lent que les autres à réaliser la gravité potentielle des impacts du changement climatique. »

 

Déjà, il est évident que tant que l’océan se réchauffe, de nombreux stocks de poissons commerciaux se déplacent vers les pôles à la recherche d’eaux plus froides.

La hausse des températures océaniques a déclenché des épisodes de blanchissement de coraux qui ont causé des dégâts considérables aux récifs de la planète, qui servent d’habitat pour de nombreuses espèces.

Comme la production mondiale de dioxyde de carbone a augmenté, les océans ont absorbé de plus en plus de chaleur des gaz de piégeage, laissant l’eau de mer  30% plus acide de ce qu’elle était avant que la révolution industrielle ait commencée.

 

 

 

Finalement, l’acidification des océans pourrait brouiller les écosystèmes océaniques en les rendant plus difficiles pour les espéces de la mer comme les huîtres, le corail et le plancton,les rendant plus vulnérables face aux prédateurs.

 

Mais les experts affirment que les conséquences de ces changements pour la pêche sont incertaines, bien que beaucoup de personnes croient que le changement climatique finira par séparer les espèces de poissons, la pêche et les communautés humaines qui en dépendent.

Lorsque les chercheurs, au WorldFish Center, basé en Malaisie on tenté de classer les pays de part leur vulnérabilité de leurs pêches face au changement climatique, la Gambie arrive en tête de liste ,et les 10 premières nations étaient africaines.

 

CE QUI CONSTITUE PAR LA MEME OCCASION UNE PERTE ENORME DANS LEURS REVENUS FINANCIERS…

 

Des pays comme la Sierra Leone, le Niger et la République démocratique du Congo sont déjà confrontés à un taux «extrêmement alarmant» de famine, selon l’International Food Policy Research Institute.

Le changement climatique devrait réduire les rendements des cultures de base comme le maïs et le riz de 20% d’ici à 2050, la perte de la pêche pourrait se révéler dévastatrice.

 

ILS N’ONT PAS FINI DE SOUFFRIR……

 

 

 

 

 

 

 

 

Les conséquences environnementales sont minimisées sur les avantages potentiels macroéconomiques de la fracturation hydraulique pour extraire du gaz de schiste dans le Karoo,affirme le Dr HARTNADY.

 

Le rapport, publié ce mois-ci, estime que 485 billions  (TCF) de gaz de schiste pourraient se trouver dans le Karoo,représentant l’équivalent de 400 années de consommation de pétrole en Afrique du Sud.

 

Bonang Mohale, le président de Shell en Afrique du Sud, qui a demandé le rapport,affirme que les résultats constituaient la « plus grande découverte d’or dans le Gauteng »…(tiens donc….)

S’exprimant lors de la conférence sur les gaz de schistes au sud de l’Afrique au Cap, Hartnady a présenté un dossier contre le développement du gaz de schiste, en faisant prévaloir que les impacts environnementaux et les risques géophysiques de fracturation seraient trop importants.

 

 

En termes de dommages à l’environnement, Andrew Venter, le chef de la direction de la Fiducie Wildlands Conservation, s’est également montré méfiant quant aux estimations d’Econometrix.

« Il ne fait aucun doute que Shell et ses alliés  sont déterminés à persévérer malgré les préoccupations qui ont été soulevées … Cela est compréhensible, et il serait illusoire pour nous de renoncer à des opportunités économiques qui en découlent ( fracturation) ».

 

Hartnady dit clairement que l’exploration conduirait à la dégradation du paysage par le biais de l’industrialisation de l’habitat rural et de la pollution sonore.

Plus dommageable pour la population serait l’appauvrissement de l’approvisionnement en eau.

 

La phase d’exploration dans 3 domaines du Karoo necessiterait 48 000 à 216 000 mètres cubes d’eau pour forer 24 puits et, si l’exploration est réussie, la production réelle de gaz  serait susceptible de nécessiter d’environ 10 000 puits.

 

De plus,l’eau de surface sera polluée par une élimination inadéquate de l’eau recyclée, et les eaux souterraines pourraient être contaminées en raison des fluides injectés dans les roches au cours du processus de fracturation.

Dans les cas extrêmes aux États-Unis, l’eau du robinet est meme devenue inflammable.

 

Hartnady affirme que la fracturation serait de nature à augmenter l’incidence des tremblements de terre.

Se référant à l’ampleur du tremblement de terre de 5,6  en Oklahoma en 2011, l’état a précédemment connu près de 30 petits tremblements de terre par an, un nombre qui, depuis 2010, avait grimpé à plus de 1 000 par an.

 

MAIS SHELL S’EN FOUT ROYALEMENT,TOUT COMME NOS CHERS GOUVERNANTS EN FRANCE ET DANS LE MONDE,PUISQU’ILS VEULENT TOUT DE MEME CONTINUER A PRIVILEGIER CETTE SOURCE D’ENERGIE POLLUANTE!

 

 

 

 

 

 

 

TOUT UNE QUESTION DE FRIC…..

 

 

 

La police,dans le nord du Vietnam,a saisi 5 tonnes de carcasses de pangolins et d’iguanes destinées à être expédiées aux restaurants en Chine.

Le  journal Thanh Nien affirme que la police a trouvé les carcasses congelées dans un entrepôt de Mong Cai,ville près de la frontière chinoise.

La police a refusé de commenter cette nouvelle.

Les pangolins,un type de fourmilier écailleux, et les iguanes sont considérés comme des mets délicats en Chine et au Vietnam.

Ils sont protégés en vertu d’une convention internationale des espèces sauvages et le trafic des animaux est bien sur illégal.

 

Un traficant de 30 ans a été démasqué et il a affirmé qu’il avait acheté les animaux dans le centre du Vietnam pour les vendre à la Chine.

Le rapport ne dit pas si le commerçant a été arrêté.

 

VOIR L’ARTICLE MALHEUREUSEMENT TOUJOURS D’ACTUALITE ICI.

 

 

 

 

 

 

L’industrie nucléaire américaine semblait être sur le retour il y a plusieurs années, avec 15 compagnies d’électricité proposant 29 nouveaux réacteurs.

Aujourd’hui, heureusement,seuls deux projets vont de voir le jour.

Ce n’est pas le dernier accident nucléaire de l’an dernier au Japon qui a conduit à ce constat…

 Au contraire, un boom du gaz de schiste inonde le marché américain, gaz naturel pas cher, offrant aux services publics une alternative moins chère, moins risquée que la technologie nucléaire…

 

MAIS NOUS CONNAISSONS LES RISQUES DU DEVELOPPEMENT DE CETTE ALTERNATIVE!

 

CONSTERNANT…

 

excellent article ici sur le sujet.

 

 

Le réchauffement climatique actuel est susceptible (surement meme…)de changer la répartition de notre faune terrestre.

 

 

Certaines espèces comme l’ours polaire focalisent notre attention car ils sont en detresse alors que d’autres animaux,à l’inverse,sont en pleine prolifèration.

 

 

Au cours des trois derniers mois, de nouvelles études ont été publiées concernant des orques , albatros hurleurs et des cygnes trompettes,espéces qui semblent bénéficier du changement climatique.

 

La fonte des glaces  de la mer Arctique offrent  une source  géante de nourriture pour les épaulards.

Ils  se nourrissent de bélugas, phoques et narvals, selon une étude récente menée par des scientifiques de l’Université du Manitoba.

Les températures plus chaudes  facilitent la chasse pour les baleines  parce que leurs proies sont moins susceptibles de monter sur la glace  ou de se cacher dessous afin de s’échapper.

Dans l’océan Austral en Antarctique, les vents changeants ont aidé les albatros à trouver de la nourriture rapidement.

Les chercheurs affirment que le réchauffement climatique a produit des courants d’air plus solides,permettant aux oiseaux de passer moins de temps loin de leurs nids, ce qui augmente les chances de survie de leurs poussins.

 

Dans les régions arctiques , le réchauffement climatique se déroule actuellement à une vitesse deux fois supérieure, ce qui a permis aux cygnes trompettes de l’Alaska d’ étendre leurs zones de reproduction vers le nord dans les régions qui étaient auparavant trop froides, selon une étude publiée en Décembre.

 

Après avoir analysé plus de 40 années de données, les chercheurs ont découvert que les cygnes avaient bénèficié de deux façons du réchauffement de la planète:

Ils ont étendu leur territoire vers le nord, et ils sont allés vers la neige bien plus tot qu’ avant 1940.

Ces hivers plus courts signifient que les cygnes, au bord de l’extinction dans les années 1800, possédent maintenant plus de temps pour manger et se fortifier avant de se lancer vers une longue migration vers le Nord-Ouest du Pacifique chaque automne, améliorant de ce fait leurs chances de survie.

 

VOUS L’AUREZ COMPRIS,NOUS NE SOMMES PAS AU BOUT DE NOS SURPRISES,HELAS…..

 

Une maladie PROVOQUANT des malformations congènitales et des fausses couches  se répand dans les élevages des fermes de Grande Bretagne.

Le virus Schmallenberg, transmis par des moucherons, a été observé dans 74 fermes en Angleterre depuis décembre…

La maladie a d’abord été détectée aux Pays Bas puis en Allemagne l’an dernier et est associée à des avortements tardifs et des malformations chez les nouveaux-nés moutons, chèvres et  bovins.

La production de lait se trouve de ce fait également touchée…

Un porte-parole du Ministère de l’Environnement,de l’Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA) a déclaré:

« le nombre de cas de Schmallenberg a augmenté l’agnelage et les mises à bas commencent à s’accélérer. »

Schmallenberg a été identifié dans le sud, sud-ouest et l’est de l’Angleterre, et  le virus provient sans aucun doute de zones touchées en Europe.

Le Centre européen de prévention et contrôle des maladies a affirmé ce mois-ci qu’il était peu probable que le virus puisse causer une propagation chez les humains.(tu parles…)

SACHANT QUE NOTRE PAYS PREFERE IMPORTER DE LA VIANDE,VOUS POUVEZ SANS DOUTE ETRE SUR,CE VIRUS N’EST PAS PRET DE QUITTER NOTRE PAYS….

ARRETONS DE CONCOMMER CETTE MERDE,CHANGEONS NOTRE MANIERE DE CONSOMMER!

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 56 autres abonnés