Plus d’un milliard de personnes touchées:triste bilan pour ce début du xxi siécle…

Carte de la triste répartition ICI.

Chaque année, 9 millions de personnes meurent de faim.  

le manque de nourriture tue 25 000 personnes par jour.

La « faim invisible », ou malnutrition, touche deux milliards de personnes. Selon des estimations de la FAO , jusqu’à 1,7 milliard de personnes seraient touchées par l’anémie sur le plan mondial. L’Organisation mondiale de la santé estime à 740 millions le nombre de personnes manquant d’iode. Entre 100 et 140 millions d’enfants ont des carences en vitamines A pouvant entraîner une cécité.  

La sous-alimentation dans les grandes régions du monde:

C’est en Asie que le nombre de personnes souffrant de la faim est le plus important : 
64% de la population sous-alimentée des pays en développement vit en Asie.

En Asie, le pourcentage de personnes sous alimentées par rapport à la population totale avoisine les 15%. Dans de nombreux pays d’Afrique, ce sont plus de 35% de la population qui souffrent de la faim.

La faim gagne du terrain.

En 1996, la population sous-alimentée était estimée à 823 millions de personnes. Le Sommet Mondial de l’Alimentation fixait alors comme objectif du millénaire pour le développement, la réduction de moitié des personnes sous-alimentées avant 2015. 
Depuis, la faim dans le monde a progressé.

Selon des estimations provisoires de la FAO , 75 millions de personnes sont venues s’ajouter, en 2007, au nombre total de personnes sous-alimentées et encore 40 millions de personnes en 2008. La hausse provient essentiellement des pays d’Afrique, où la faim n’a cessé d’augmenter.

La sous-alimentation touche surtout les populations rurales.

Parmi les 923 millions de personnes qui souffrent de la faim, les trois quarts sont des paysans du Sud.
50 % des personnes souffrant de la faim sont des familles de petits paysans vivant de leurs propres cultures. Elles sont pauvres et ne peuvent pas s’acheter assez à manger en cas de pertes de récoltes. 
20 % sont des ouvriers agricoles sans terre, travaillant de manière très irrégulière pour des salaires minimaux. 
20 % sont des habitants des bidonvilles urbains sans emploi ni perspectives. 
10 % sont des pêcheurs et des éleveurs qui ont été largement privés de leurs moyens de subsistance.  

En juillet 2009,des ONG contre la faim dans le monde ,dans le cadre du G8 qui se tenait du 8 au 10 juillet à l’Aquila, en Italie, des membres des organisations non gouvernementales (ONG) Oxfam et Ucodep se sont installés  devant la basilique Laterano à Rome, portant les masques des dirigeants des huit pays industrialisés et mangeant des spaghetti, afin d’appeler symboliquement les gouvernants du G8 à agir pour résoudre le problème de la faim dans le monde.

Malheureusement,pas de mesures flagrantes et concretes prises….

Ce qui me révolte le plus,au vue de cette situation catastrophique,est le gaspillage alimentaire.

Environ 12% de notre poubelle « non triee » est constituée de denrees alimentaires. Il s’agit de restes de repas, de produits entames ou même de produits encore emballes.

Pour les sceptiques,je tiens à signaler que j’ai effectué moi meme l’expérience.  

Je suis allé dans les poubelles de 3 supermarchés de grandes enseignes nationales et j’ai pu constater la véracité de cette étude.

10 kgs de denrées mangeables…..(que j’ai donné à des amis dans le besoin,et ils n’ont pas été malades…).

J’ai meme telephoné à une responsable d’un magasin champion(oui je cite le nom),celle-ci m’a affirmé que les denrées etaient donnéEs à des organismes pour qu’elles soient redistribuées.  

J’AI DONC TELEPHONE A UN ORGANISME SOIT DISANT CONCERNE,celu-ci m’a dit qu’il n’en etait rien…..

En effet,des denrées ont été recupérées dans les poubelles du dit magasin par mes soins…..

SCANDALEUX!!!!

Le gaspillage a lieu tout au long de la chaîne de production.

30 à 40% des récoltes sont délaissées chaque année parce qu’elles ne correspondent pas aux caractéristiques exigées par les industriels ou les grandes surfaces.  

Les supermarchés jettent un demi milliard de tonnes de nourriture invendue par an.

Au niveau mondial, 1/4 de la nourriture produite est jetée sans avoir été consommée…

Le gaspillage alimentaire a également un impact économique… sur le portefeuille du consommateur. En Belgique, chaque ménage mettrait 174 € directement dans la poubelle. Gaspiller : un luxe !

C’est pourquoi,je me renseigne pour créer une association contre le gaspillage bien structurée pour lutter contre cette abération de cette société de sur consommation.

Toutes personnes intéressées et(ou)pouvant me renseigner peuvent me joindre par mail.



Publicités