En se fiant aux chiffres publiés récemment par un institut allemand, il apparaît que les bovins helvétiques pourraient satisfaire 8% des besoins de la Suisse en courant.

Les énergies renouvelables doivent être recherchées partout.

Du coup, l’Institut allemand pour la technique en machines agricoles (Institut für Landmaschinentechnik) vient de mettre en évidence le fort potentiel d’une source d’énergie trop souvent négligée: la vache.

Chaque jour cette bête à corne produit en moyenne 80 litres de lisier et 5 kilos de fumier. Un matériau précieux!

Une installation de biogaz peut en effet le recycler afin de produire 8,3 kilowattheures.

Rapportons donc ces chiffres quelque peu abstraits à des données concrètes et locales!

Fin 2008, la Suisse était habitée par 1,6 million de vaches.

Cette population nous donnerait dès lors la possibilité de produire 4854 gigawattheures en un an.

Elle satisferait ainsi 8% des besoins annuels du pays en électricité. Dérisoire?

Que nenni! A titre de comparaison la bonne vielle centrale nucléaire de Mühleberg ne fournit que 3000 gigawattheures chaque année.

Revenons à nos bovins et à leur potentiel énergétique!

Chacun d’entre eux peut produire plus de 30’000 kilowattheures au cours de sa vie «économique».

La conversion généralisée du purin et du fumier en courant nécessiterait certes d’importants investissements et subventions. Mais nombre de spécialistes rappellent que toutes les formes de production d’énergie bénéficient du soutien massif des pouvoirs publics dans les pays occidentaux.

La vache constitue donc une part non négligeable de l’avenir de l’homme ou tout au moins de l’agriculteur suisse.

EN FRANCE, 12 Millions de vaches:  72810 GIGAWATT/H.

A quand l’application à notre pays…

VIDEO ICI.

Publicités