hebergeur d'image

TOUT LE MONDE A CERTAINEMENT ENTENDU PARLER DU BISPHENOL A DANS LES BIBERONS,MAIS SACHEZ QU’ILS SONT PARTOUT!!!!

À l’heure où les produits « longue conservation » sont de plus en plus prisés, les français ne soupçonnent pas l’existence de substances dangereuses dans les emballages hermétiques et dans les aliments avec lesquels ils sont en contact.

C’est le cas du Bisphénol A, que l’on trouve dans les contenants en plastique rigide et qui peut provoquer des maladies cardiaques ou affaiblir le système immunitaire.

Même risque avec les phtalates utilisés pour plastifier les matériaux servant au conditionnement.

Agissant comme des hormones, ils peuvent entraîner la stérilité chez les hommes.

Véritable danger, le Bisphénol est impliqué dans des affections aussi variées que les problèmes de reproduction, l’obésité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète, les dysfonctionnements thyroïdiens et les problèmes d’attention chez les enfants.

Nombre de produits figurent sur la liste des substances interdites par l’Union européenne mais comme celle-ci importe massivement des produits venus d’Asie, où les réglementations ne sont guère restrictives…
VIDEO: »l’emballage qui tue » ICI.

VIDEO: »la grande invasion » ICI.

OUI MAIS COMMENT LES RECONNAITRE POUR LES EVITER?

Le bisphénol A est libéré par les plastiques de type polycarbonate. Ce sont des plastiques durs, très transparents, que l’on utilise pour la plupart des biberons, gobelets, et bouteilles rigides réutilisables.

On en trouve aussi dans le revêtement intérieur de certaines boîtes de conserve, et dans les composites utilisés en dentisterie (matériau de scellement, pour soigner une carie par exemple).

Or, la molécule mise en cause a une fâcheuse tendance à migrer dans les aliments et les liquides, surtout s’ils sont chauffés.

Il est assez facile d’éviter les sources de contamination alimentaire: limitez la consommation de conserves, interrogez votre dentiste sur les matériaux qu’il utilise, et surtout, favorisez les biberons et autres contenants alimentaires en verre, ou bien vérifiez que le plastique ne fait pas partie des polycarbonates.

Pour cela, un coup d’oeil au fond du récipient suffit: le code de recyclage n°7 indique que le plastique utilisé fait partie d’un groupe de matériaux incluant les polycarbonates (PC).

Le code de recyclage n°6 et n°3 SONT EGALEMENT A PROSCRIRE.

Privilégiez donc les récipients portant le code de recyclage 2 (PEHD: polyéthylène haute densité), ou 4 (PEBD: polyéthylène basse densité), ou 5 (PP: polypropylène).

hebergeur d'image

VIDEO: « Halte au Bisphénol A » ICI.

Je suis réellement scandalisé par les autorités,les fabricants,les multinationales… qui continuent à vendre ces produits en toute impunité.

ILS VOUS VENDENT DE LA MORT EN EMBALLAGES…..

Un enfant sur 600 atteint d’un cancer chaque année,une augmentation constante, de 1 à 2% tous les ans, depuis 30 ans…

Arretez ce massacre,prenez le temps de vérifier vos emballages lors de vos achats,privilégiez les achats locaux dans des fermes par exemple,des amap…

Evitez au maximum l’emploi de plastiques…

PENSEZ A VOTRE SANTE,A CELLE DE VOS ENFANTS!

Arretons de dire: « je ne peux rien faire,je n’ai pas le choix,tout est sous plastique… »

AGISSONS AVANT QU’ IL NE SOIT TROP TARD!!



hebergeur d'image

UNE ETUDE SCIENTIFIQUE A ETE REALISEE: Une estimation de l’exposition quotidienne au BPA atteint des niveaux qui sont nuisibles pour la santé d’après les études de laboratoire.

DISPONIBLE ICI.

CONSTERNANT!
hebergeur d'image

Publicités