Eh oui,40 ans deja, que l’homme essaie de contacter les extraterrestres par radio télescope, et  personne n’a

encore répondu ….

Une équipe de scientifiques est l’élaboration d’une nouvelle série de protocoles  pour communiquer avec une autre civilisation .Et ils espèrent obtenir l’aide du public.

En 1974, les chercheurs ont envoyé le premier message dans l’espace lointain, en utilisant le télescope d’Arecibo à Puerto Rico.

Cibler un amas d’étoiles à 25.000 années-lumière,le résultat contient des informations sur l’ADN humain et des représentations graphiques d’un être humain et notre système solaire.

 

«Trouver la vie intelligente était très improbable il y avait encore 100 ans.Nous supposons qu’il y a une vie sur une autre planète grace aux progrés techniques pour detecter  le signal », a déclaré Dimitra Atri du département de physique et d’astronomie à l’Université du Kansas.

 

Atri et ses collègues Jacob-Haqq Misra de la Pennsylvania State University,DeMarines Julia de l’International Space University en France, demandent instamment de nouveaux protocoles pour les futures tentatives de contact intelligence extraterrestre.

 

 

« Lorsque vous envoyez des signaux radios, vous les envoyez à une fréquence spécifique, et si le détecteur  n’est pas accordé à cette fréquence, ils ne seront pas en mesure de les détecter, » dit Atri.

 

« Jusqu’à il y a quelques années, avant d’avoir l’ Allen Telescope Array , notre largeur de bande de fréquence a été limitée « , explique Atri.

Donc,on ne pouvait donc pas détecter tous les signaux de la bande passante. Même si quelqu’un essayait de communiquer avec nous, nous ne le saurions pas.

 

« Notre galaxie est composée avec de l’hydrogène, qui émet à une longueur d’onde de 21 centimètres, et s’il y a une civilisation intelligente ailleurs, ils sont à l’étude de la galaxie, et si vous essayez d’envoyer un signal proche de cette fréquence, les détecteurs peuvent le détecter . « 

Il y a un problème majeur:comment ils codent le signal.

« nous pouvons comprendre le codage des signaux de la façon dont nos ordinateurs peuvent les interpreter », dit Atri.

 

« Si, par exemple, vous faites un exposé  sur un Mac, il n’y a aucun moyen de l’ouvrir sur une machine Windows, car vous devez avoir un logiciel compatible qui puisse comprendre le format de fichier. Donc, si vous voulez envoyer une musique ou un fichier vidéo ou une image dans l’espace à une certaine fréquence, comment savoir si, à l’autre bout,ils sont capables de les revevoir et surtout de les comprendre?

C’est le principal problème. »

 

Dans quelques mois, Atri et ses collègues vont lancer un site Web interactif afin que quiconque – les scientifiques et le grand public – avec accès à Internet puissent aller en ligne et  proposer le genre de message,d’encodage ou de support de transmission qui pourrait etre utilisé pour envoyer des signaux dans l’espace.

 

Mais qu’en est-il de l’argument des scientifiques tels que l’astrophysicien Stephen Hawking qui croient réellement qu’il serait dangereux pour les terriens d’annoncer leur présence dans la galaxie?

 

« Si des extraterrestres  nous rendre visite, je pense que le résultat serait beaucoup plus grave que lorsque Christophe Colomb a débarqué en Amérique »,  a déclaré Hawking l’an dernier dans sa série Discovery Channel  » dans l’Univers avec Stephen Hawking . « 

 

COMMENT CONNAITRAIT  IL D’AVANCE LES REACTIONS DES EXTRATERRESTRES?

 

Atri et ses collègues estiment que la façon la plus simple de contacter une autre espèce est d’identifier potentiellement les planètes habitables et de transmettre nos signaux directement à celles-ci.

 

Mais il reste encore un peu de frustration.

En effet,en envoyant un signal à une autre civilisation,il faut attendre des décennies, voire des centaines d’années pour avoir certains types de réponse intelligente.

Bien que réaliste, nous pouvons tous être morts au moment où cela se produit.

MAIS:

« Eh bien, nos petits-enfants seront reconnaissants que nous ayons envoyés des signaux. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités