Une nouvelle recherche estime que le noyau de la Terre est en rotation plus rapide  par rapport au reste de la planète.

 

Des recherches antérieures avaient démontré que le noyau de la Terre tournait plus vite que le reste de la planète.

Cependant, les scientifiques de l’Université de Cambridge ont découvert que les estimations antérieures  étaient inexactes et que le noyau se déplace en fait beaucoup plus lentement qu’on ne le pensait – environ d’1 degré tous les millions d’années.

Leurs résultats ont été publiés  dimanche 20 Février dans la revue Nature Geoscience.

 

Le noyau interne se développe très lentement au fil du temps et se solidifie en surface.

Au cours de ce processus, une différence est-ouest  de la vitesse est constatée dans la structure du noyau interne.

 

Pour la recherche, les scientifiques ont utilisé des ondes sismiques passant à travers le noyau interne (5200 km sous la surface de la Terre).

Ils ont  comparé le temps demandé aux ondes reflétant de la surface du noyau interne.

 

 

La différence entre les temps  de ces ondes leur a permis de connaitre la  vitesse de la couche supérieure  à 90 km du noyau interne.

 

Ils ont ensuite eu à concilier cette information avec les différences de vitesse pour les hémisphères est et ouest du noyau interne.

Tout d’abord, ils ont observé des différences de vitesse entre l’est et l’ouest.

Le noyau interne se développe au fil du temps donc la structure est donc plus profonde.

Le taux de rotation est donc calculé à partir du passage des frontières et du taux de croissance du noyau interne.

Bien que le noyau interne soit à 5200 kilomètres sous nos pieds, sa présence est particulièrement important sur la surface de la Terre.

 

En particulier, comme le noyau interne se développe, la chaleur dégagée lors de la solidification influe sur le champ géomagnétique de la Terre.

Sans notre champ magnétique, la surface ne serait pas protégé du rayonnement solaire, et la vie sur Terre ne serait pas en mesure d’exister.

 

infos sur le champ magnètique ici.

 


 


Publicités