La baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) est l’un des plus impressionnants mammifères marins. Ce cétacé à fanons, également appelé mégaptère, rorqual à bosse ou jubarte, est un véritable bout en train des océans.
Très expressive, la baleine à bosse multiplie les chants mélodieux en profondeur et les sauts hors de l’eau.
Proche de l’extinction au début du 20e siècle, la baleine à bosse est aujourd’hui le cétacé le plus étudié et le mieux connu.

PLUS D’INFOS ICI.

Sans l’aide de cartes, de panneaux de signalisation ou d’équipement GPS, de nombreux humains auraient du mal à atteindre leur destination, mais ces voyages « sans aide » ne posent aucun problème aux baleines à bosse.

Les chercheurs qui étudient la migration des baleines à bosse ont constaté que les cétacés étaient étonnamment précis,voyageant des centaines de miles dans les océans, sans dévier de plus d’un degré  et personne ne sait exactement comment ils font.

Les chercheurs de l’Université de Canterbury ont tagué 16 baleines à bosse dans l’Atlantique Sud et Pacifique Sud et les ont suivies par satellite migrant vers le nord sur des centaines de miles.

Malgré des conditions météorologiques parfois défavorables et la force des courants océaniques, la plupart des baleines ont quand même réussi à voyager en ligne droite vers leurs destinations sans dévier…

« Une telle précision directionnelle est difficile à expliquer par des modèles conventionnels connus», affirme le chercheur principal de l’étude, le Dr Travis Horton de l’Université de Canterbury.
« Il semble improbable que l’orientation magnétique et l’énergie solaire puissent expliquer l’extrême précision de leur navigation. »

La capacité des baleines à voyager avec autant de précision sur de longues distances est inconnue pour la science, tout comme l’est aussi l’effet des activités humaines ou  événements géologiques sur ce phénomène.

Certains ont émis l’hypothèse que les erreurs de navigation pourraient être causées par des précurseurs des tremblements de terre  , phénomène pas encore entièrement résolu.

Il existe des preuves aussi que les systèmes SONAR marins, comme ceux utilisés par l’US Navy, causent des blessures à la baleine et peuvent conduire ces animaux à dévier de leur trajectoire,voir à s’echouer avec les conséquences que l’on connait.

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION CETAMADA ICI.

Publicités