Le pôle Nord est le point le plus au nord de la Terre.

La Terre tournant sur elle-même en 24H, l’axe de rotation passe par deux points de sa surface : le pôle Nord géographique et le pole sud géographique. Cet axe est incliné de 66°30 par rapport à l’écliptique (plan de l’orbite terrestre). Le pôle Nord se situe au milieu de l’océan arctique dans une zone en permanence couverte par la banquise ; c’est le Pôle Nord géographique, que désigne en général le pôle Nord, sans autre précision.

Le pôle Nord peut être aussi défini de deux autres façons :

  • Pôle Nord magnétique : Le pôle Nord magnétique est l’endroit où le champ magnètique de la Terre pointe vers le bas. L’aiguille d’une boussole, quel que soit l’endroit où on se situe sur la planète, est pointée vers ce lieu. Il s’agit en fait du pôle Sud de l’aimant constitué par la Terre. Généré par les déplacements du noyau ferreux de la Terre, ce pôle est en déplacement constant (environ 40 km par an) : il a franchi en 2005 la côte canadienne et il est prévu qu’il se retrouve au dessus des terres sibériennes dans environ 50 ans ;

  • Pôle Nord géomagnétique : C’est le lieu où converge l’ensemble des champs magnétiques terrestres en supposant que les pôles magnétiques agissent exactement comme une barre aimantée. Il est déterminé par calcul. C’est vers cet endroit que se produisent les aurores boréales,résultant de la convergence des particules solaires guidées par les lignes du champ magnètique terrestre (voir le schéma de l’article Magnétosphère). Il suit le pole magnètique dans ses déplacements.

On appelle aussi pôle Nord de l’inaccessibilité une construction géographique. C’est le point de l’Arctique le plus éloigné de toute côte. Il a été atteint pour la première fois par Hubert Wilkins, qui le survola en avion en 1927 ; en 1958, un brise glace russe atteignit ce point. Ce pôle est localisé à 84°03′ nord, 174°51′ ouest à environ 1 100 km de la plus proche côte.

 

 

 

 

 

 

Des tempèratures particulièrement basses cet hiver en Arctique ont déclenché une détèrioration sans précèdent de la couche d’ozone.

 

Celle-ci aurait perdu prés de 40% de sa densité.

CAUSE:

Des réactions chimiques se produisant à la surface des nuages polaires qui se forment lorsque la tempèrature descend sous les -80°C.

Ces réactions font intervenir les atomes de chlore libérés par les chlorofluorocarbures(gaz réfrigèrant ou bombes aérosols).

Conséquence du protocole de Montréal signé en 1987,la production industrielle de CFC est interdite,mais la durée de vie de ces gaz dans l’atmosphère est telle que le retour à la normale n’est pas attendu avant 2060….

 

 

 

Je vous invite à suivre POLE NORD 2012.

PÔLE NORD 2012 est une expédition qui partira recueillir des données encore inexplorées dans la zone du  Pôle Nord géographique. Elle a également pour ambition de faire connaître l’océan glacial arctique et ses enjeux auprès du jeune et du grand public.

 

RENDEZ VOUS ICI.