Les expériences scientifiques ou des gènes ou des cellules humaines sont injectés aux animaux ont besoin de nouvelles règles afin de s’assurer qu’elles soient éthiquement acceptables et ne conduisent pas à la création de « monstres » ont déclaré des scientifiques britanniques…

Des scientifiques chinois ont déjà introduit des cellules souches humaines dans des fétus de chèvre et des chercheurs américains ont étudié l’idée de créer une souris avec des cellules du cerveau humain.

Ces recherches controversées ont besoin de surveillance particulière, selon un rapport de l’Académie britannique des sciences médicales sur l’utilisation des animaux.

 

Utiliser des animaux avec des genes humains n’est pas nouveau.

Les souris génétiquement modifiées contenant de l’ADN humain sont déjà utilisées régulièrement dans la recherche de nouveaux médicaments pour des maladies comme le cancer.

Un rapport recommande que le gouvernement mette en place un groupe d’experts nationaux, travaillant au sein du système existant pour réglementer la recherche animale, afin de superviser ces zones sensibles.

 

Un sondage d’opinion réalisé pour le rapport a démontré un soutien général à la recherche sur les animaux contenant des génes humain, si elle est menée pour améliorer la santé humaine.

Mais il subsite de sérieuses inquiétudes exprimées au sujet des expériences impliquant le cerveau, la fécondation des oeufs  ou du sperme chez un animal, et en donnant aux animaux des caractéristiques humaines telles que les traits du visage ou de la parole.

Je le répète,je suis contre ces expériences animales qui deviennent de plus en plus folles….avec des résultats de plus en plus inquiètants….