Le gaz naturel produit dans le bassin de Marcellus Shale en Pennsylvanie et à New York n’est pas un aussi gros contributeur au changement climatique comme le charbon, selon une étude réalisée par des chercheurs de Pittsburgh.

 

Un boom du gaz naturel  s’étend à travers le Nord-Est.

 

Le rapport réfute une étude récente de l’Université Cornell qui a constaté que l’extraction du gaz à partir des bassins de schiste en profondeur font ressortir des résultats au moins aussi importants que l’empreinte des émissions de gaz par rapport à celui du charbon.

 

«Le gaz de schiste représente seulement 3% en plus d’émissions de gaz », conclut le journal.

 

Le procédé industriel de forage pour le gaz de schiste constitue une augmentation de 11% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à la production moyenne de gaz des États-Unis.

 

Il existe peu de données concernant l’empreinte des émissions pour la production de gaz naturel.

L’EPA américaine a proposé une nouvelle règle qui obligerait les entreprises à recueillir ces données.

 

Le gaz produit environ  moitié moins d’ émissions de dioxyde de carbone par rapport au charbon.

Mais  le forage pour le gaz de schiste nécessite un équipement beaucoup plus important,l’eau et l’énergie nécessaires pour le processus sont tout aussi néfastes pour l’environnement que les mines de charbon et leur combustion.

Le méthane, l’ingrédient principal du gaz naturel( gaz à effet de serre), est également ventilé pendant le processus de production.

Cela a soulevé des questions sur l’impact global du forage.

 

« Les émissions de GES  présentées ici pour le gaz  sont similaires au gaz domestique actuel », a déclaré l’étude de Carnegie Mellon.

 

En définissant le cycle de vie des gaz à Marcellus, les chercheurs ont commencé la «préproduction».

Cela inclut toute la préparation d’un site avant de forer un puits, y compris les routes d’accès au bâtiment.

 

Les ingènieurs utilisent des injections sous haute pression d’eau, de sable et de produits chimiques nécessaires à la fracture du schiste à environ 2500 m sous terre.

Cela libère le gaz naturel.

Je vous rassure,je suis totalement opposé à ce procèdé(gaz de schiste) et je ne crois pas une seconde que le charbon soit plus polluant que ce gaz.