Lieu:Sud de la Chine.

Un diplomate américain s’est fait passé pour un touriste afin d’enquêter sur un centre d’élevage de tigre  dans le sud de la Chine , où il a pu constater que les animaux étaient fouettés, utilisés lors « de processions de mariage» et auraient été vendus pour être utilisés dans les médecines traditionnelles.

L’enquête  résulte d’une vague de constats étrangers remis dés le printemps  2007,afirmant que ces fermes vendaient de la viande de tigre dans leurs restaurants et écoulaient du vin élaboré à partir d’os de tigre.

Un officier non nommé du ministère de l’économie (dénommé Econoff) a dit qu’il avait été d’abord traité avec suspicion par le personnel dans l’établissement.

Mais une fois qu’il les a convaincus qu’il était coréen, ils sont devenus moins réticents pour faire des affaires.(du fric quoi….).

Le personnel a déclaré que 3 groupes de visite par jour étaient organisés, plus de 30 personnes par groupe à chaque fois.

 Les acheteurs les plus enthousiastes étaient avides  d’ours noir et de vin de tigre.

Le prix des bouteilles allant de 80 à 896 yuans.(DE 8 EUROS A 96 EUROS…)

Le visiteur de la ferme  décrit le spectacle d’un tigre tuant un bœuf dans une « cage de formation » prétendument  confectionnée comme une zone d’entraînement pour les animaux qui doivent être introduits à l’état sauvage.(1000 Tigres présents…)

Mais la plupart des animaux semblent apprivoiser et certains ont été utilisés dans le cirque,pour des spectacles de divertissement, où ils ont été battus.

L’ours noir, gardés pour leur bile, ont également été conçus pour rejoindre un cortège nuptial.

Les habitants ont déclaré que la ferme a servi de la viande de tigre et vendu de la peau de tigre, mais cela a été démenti par le personnel.(évidemment….)

« Le caractère commercial de la ferme était troublant.Le grand nombre de tigres et d’ ours en danger présents ne sont pas la pour la réintroduction  dans la nature,ce qui suscite des inquiétudes quant à la motivation de ces  fermes.

Compte tenu du coût de l’alimentation et des soins aux tigres, lions et ours, il semble hautement improbable que la ferme soit en mesure de couvrir ses coûts ,basés uniquement sur le prix d’admission et sur les subventions gouvernementales »,affirme le rapport.

4 ans plus tard, ces préoccupations restent quotidiennes.

La population de tigres dans les fermes a augmenté et beaucoup de ces animaux manquent de nourriture…

IL EST GRAND TEMPS QUE LE GOUVERNEMENT CHINOIS AGISSE AFIN DE FAIRE CESSER CES ABOMINATIONS… MAIS LE VEUT IL VRAIMENT?

PLUS:

article sur le vin de tigres chinois ici.

PETITE VIDEO SUR CES TIGRES QUE J ADORE ICI.