Le soleil, bien que distant de plus de 150 millions de kilomètres de nous, demeure notre plus grande source d’énergie même si elle est intermittente.
L’énergie solaire, peut être convertie en chaleur ou en électricité.

Il existe différents types d’énergie solaire:

L’énergie solaire passive se réfère à la maîtrise de l’énergie du soleil sans l’utilisation de dispositifs mécaniques.

Utiliser des fenêtres exposées au sud afin de fournir un éclairage naturel,une source de chaleur pour votre maison sont des exemples de l’énergie solaire passive.

L’énergie solaire active utilise des dispositifs mécaniques dans la collecte, le stockage et la distribution de l’énergie solaire pour votre maison.

Par exemple,pour les systèmes solaires actifs de chauffage de l’eau, les pompes sont utilisées pour faire circuler l’eau à travers le système.

L’énergie solaire thermique est l’énergie créée par la conversion d’énergie solaire en chaleur.

Le solaire photovoltaique est l’énergie créée par la conversion de l’énergie solaire en électricité en utilisant des cellules solaires photovoltaiques .

L’énergie solaire à concentration est un type d’énergie solaire thermique qui est utilisé pour générer de l’electricité solaire.

Cette technologie vise à la production d’énergie à grande échelle.

Pour cette raison, en tant que propriétaire, vous n’utiliserez pas l’énergie solaire concentrée directement, mais pourrait en profiter grâce à un service au prix réduit offert par des fournisseurs d’énergies alternatives.

Mais l’énergie solaire dite spatiale est la plus grande source d’énergie inexploitée qui pourrait, éventuellement, résoudre complètement les problèmes actuels liés à l’énergie mondiale et les problèmes d’émissions de GES.(gaz à effet de serre).

La technologie consiste actuellement à lancer  des satellites collecteurs solaires en orbite géostationnaire autour de la Terre pour convertir l’énergie rayonnante du soleil en électricité 24 heures par jour afin de transmettre ensuite en toute sécurité l’électricité par des faisceaux sur la Terre.

En 1981, les organisations mondiales ont décidé que cette alternative était à haut risque, cependant, ils ont recommandé une étude plus approfondie.

Avec l’augmentation de la demande d’électricité et les coûts liés, la NASA a repris en compte  le concept entre 1995 et 1997.

L’étude de la NASA mis en place un projet consistant à placer plusieurs dizaines de satellites à énergie solaire en orbite géostationnaire en 2050.

Toutefois,il existe des problèmes d’ingénierie de base  dans le déploiement d’un tel système: la taille, le poids,la capacité des capteurs solaires pour absorber l’énergie, la capacité des robots à assembler des capteurs solaires dans l’espace.

Le coût et la fiabilité des machines restent un gros problème.

Les vols spatiaux de ces dernières années  ont couté 25 000 euros par kg de charge utile pour déplacer des satellites en orbite et pour le réapprovisionnement des stations spatiales.

Au cours des deux dernières années, le Japon (encore eux…)a engagé  30 milliards d’euros pour sécuriser  l’énergie solaire.

En 2030, l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale compte mettre en orbite géostationnaire un générateur d’énergie solaire qui va transmettre un gigawatt d’énergie vers la Terre, ce qui équivaut à une centrale nucléaire importante.

Les responsables japonais estiment que, finalement, ils seront en mesure de livrer de l’électricité à un coût de 0,09 $ par kilowatt-heure, ce qui sera compétitif avec toutes les autres sources existantes.

Les Etats-Unis, Chine, Japon, et peut-être la Russie, devraient créer un consortium afin de coopérer pour produire de l’énergie provenant de l’espace.