TIANJIN:région cotière de Chine.

 

Vous prenez une terre en « friche »,vous possédez quelques idées écologiques,quelques moyens aussi évidemment,et hop,vous obtenez la ville éco de TIANJIN.

Son sol était trop salé pour les cultures. Il a été pollué assez pour effrayer d’éventuels résidents.

Quelques courageux ont restauré le sol, nettoyé l’eau de la pollution et  ils ont commencé à préparer le terrain,qui accueillera des entreprises vertes et quelques 350 000 habitants en 2020.

 

Un nouveau modèle urbain est absolument nécessaire.

Déjà, l’approvisionnement alimentaire de la Chine et la stabilité sociale sont mises à mal car les terres agricoles sont de plus en plus réduites.

Comme l’économie chinoise a connu un essor, de nombreuses villes ont été exposées à l’eau polluée et aux polluants atmosphériques.

Et ce n’est qu’un début.

Comme la population croissante en milieu urbain exige plus de voitures, maisons et électricité, les conditions actuelles ne feront qu’empirer à l’avenir.

 

Plus de 350 millions de Chinois sont attendus en ville dans les 5 prochaines années.

 

Des initiatives ont été développées dans au moins 100 villes chinoises.

 

Beaucoup de ces projets ont été voués à l’échec auparavant car ils ont été conçus sans consulter ceux qui y vivent.

 

Le défi a été encore augmenté pour ce projet car L’ECO VILLE DE TIANJIN a été construite sur un terrain stérile en eau potable.

Cette ville a également été équipée pour faire face aux émissions de gaz à effet de serre.

Chaque bâtiment doit avoir  une isolation adéquate et des fenêtres à double vitrage, pour économiser l’énergie.

 La ville doit être exempte d’émissions, provenant de l’énergie solaire, éolienne et géothermique.

 

Les responsables veullent une ville mixte,pour les riches et les autres.

Pour se faire, un cinquième des maisons ici sont subventionnées par le gouvernement chinois et seront vendues  20% moins chers que le prix du marché.

A QUAND LA GENERALISATION DE CES PROJETS PARTOUT DANS LE MONDE?